Faits marquants du deuxième trimestre 2018 :

Chiffre d’affaires de 410,4 millions de dollars, soit une croissance de 17,3 % par rapport au T2 2017 sur une base pro forma

Perte nette de 25,2 millions de dollars, une amélioration d’un exercice à l’autre par rapport à une perte nette pro forma de 27,9 millions de dollars

BAIIA de 51,3 millions de dollars, soit une croissance de 23,8 % par rapport au deuxième trimestre 2017, sur une base pro forma

BAIIA ajusté de 70,1 millions de dollars, soit une croissance de 9,0 % par rapport au deuxième trimestre 2017, sur une base pro forma

A réalisé des économies de 15,8 millions de dollars au cours du deuxième trimestre 2018 et réitère les économies totales prévues de 40 à 45 millions de dollars en 2018

Bénéfice d’exploitation de 11,9 millions de dollars, soit une croissance de 19,3 % par rapport au deuxième trimestre 2017, sur une base pro forma

Le programme de rachat d’actions annoncé précédemment reste en vigueur et le nombre total d’actions ordinaires achetées à ce jour s’élève à 1 043 497

Réaffirme les orientations pour 2018 et à long terme

IRVING, Texas, le 09 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) – Exela Technologies, Inc. (« Exela » ou « l’Entreprise ») (NASDAQ: XELA), l’un des plus importants fournisseurs mondiaux de plates-formes d’automatisation des processus métier (« BPA ») a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2018.

« Je suis heureux d’annoncer une croissance de 17,3 % du chiffre d’affaires du deuxième trimestre et une augmentation de 23,8 % du BAIIA sur une base pro forma. Nous avons constaté une croissance de la part de nos clients et de toutes les régions et une demande croissante pour nos services. Avec environ 200 clients générant un chiffre d’affaires annuel de plus de 1 million de dollars, soutenus par de solides résultats trimestriels et un important carnet de commandes, nous réaffirmons nos perspectives pour l’année 2018 », a déclaré Ronald Cogburn, PDG d’Exela.

Les informations financières contenues dans le présent communiqué de presse, sauf indication contraire, sont présentées pro forma pour le regroupement d’entreprises Quinpario Acquisition Corp. 2, SourceHOV Holdings, Inc. (« SourceHOV ») et Novitex Holdings, Inc. (« Novitex »), clôturé le 12 juillet 2017 (le « Regroupement d’entreprises »). Le principal ajustement pro forma doit inclure les résultats de Novitex pour la période du 1er janvier 2017 au 30 juin 2017. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à la réconciliation des résultats financiers pro forma déclarés contenus dans les annexes du présent communiqué de presse.

Faits marquants du deuxième trimestre terminé le 30 juin 2018

(Remarque : tous les chiffres du deuxième trimestre 2017, sauf indication contraire, sont présentés sur une base pro forma.)

  •  Chiffres d’affaires : Chiffre d’affaires de 410,4 millions de dollars, en hausse de 17,3 % par rapport aux 350,0 millions de dollars du deuxième trimestre 2017 et de 4,4 % par rapport aux 393,2 millions de dollars du premier trimestre 2018. Veuillez vous reporter à la réconciliation des résultats financiers pro forma contenus dans ce communiqué de presse pour le deuxième trimestre 2017. Le chiffre d’affaires du segment des Solutions de traitement de l’information et des transactions (« ITPS ») s’élève à 330,1 millions de dollars, en hausse de 22,1 % sur 12 mois, principalement en raison de l’augmentation des volumes et de l’expansion des services offerts aux clients existants et nouveaux. L’acquisition d’Asterion International en avril 2018 a ajouté 7,7 % de croissance au chiffre d’affaires ITPS. Le chiffre d’affaires du segment des Solutions de santé (« HS ») a diminué de 3,0 % pour atteindre 56,3 millions de dollars, en raison de la baisse des volumes reçus d’un seul client dû à la perte d’un contrat de ce client ; une croissance des revenus d’une année à l’autre est attendue en ce qui concerne les Solutions de santé. Le chiffre d’affaires du segment des Services de prévention des pertes et juridiques (« LLPS ») a atteint 23,9 millions de dollars, en hausse de 10,9 %. Les résultats du segment LLPS sont événementiels et conformes aux attentes. La vente d’une petite filiale non essentielle au cours du trimestre a réduit la croissance sur le segment LLPS de 2,5 %.
  • Une augmentation de 6 à 8 clients générant des revenus annuels de plus de 25 millions de dollars.
  • Base de revenus large avec les 150 principaux clients représentant 66 % du chiffre d’affaires.
  • Ajout de 8 contrats générant une valeur contractuelle annuelle (« ACV ») supérieure à 1 million de dollars. • Perte nette : La perte nette pour le deuxième trimestre de 2018 a totalisé 25,2 millions de dollars, soit une amélioration de 2,7 millions de dollars par rapport à une perte nette pro forma de 27,9 millions de dollars au deuxième trimestre 2017. L’amélioration de la perte nette au deuxième trimestre 2018 s’explique par la hausse de 6,2 millions de dollars du résultat opérationnel ainsi que par la hausse des produits divers et autres, et par la réduction de la compensation des intérêts débiteurs par une augmentation de la charge d’impôts de 3,5 millions de dollars.
  • BAIIA ajusté : Le BAIIA ajusté s’est établi à 70,1 millions de dollars, soit une augmentation de 9,0 % par rapport au BAIIA ajusté pro forma de 64,3 millions de dollars au deuxième trimestre 2017. L’augmentation du BAIIA ajusté du deuxième trimestre 2018 résulte principalement de la croissance des produits et de l’impact des initiatives de réduction des coûts de l’Entreprise, partiellement compensés par les investissements dans les initiatives de croissance des revenus de l’Entreprise et des coûts plus élevés associés au statut de société ouverte.
  • Marge du BAIIA ajusté : La marge du BAIIA a atteint 17,1 %, ce qui représente une baisse de 130 points de base par rapport à une marge du BAIIA ajusté de 18,4 % au deuxième trimestre 2017. La baisse de la marge du BAIIA ajusté est principalement attribuable aux investissements dans les initiatives de croissance des produits de l’Entreprise et à la hausse des coûts associés au statut de société ouverte, compensés par la croissance des revenus et l’impact des initiatives de réduction des coûts de l’Entreprise.
  • Dépenses d’investissement de capital : Les dépenses d’investissement représentaient 1,9 % des revenus du deuxième trimestre 2018, pour 3,5 % au deuxième trimestre 2017.
  • Actions ordinaires : Au 30 juin 2018, le nombre total d’actions en circulation était de 158 151 562, dont 5 586 344 actions préférentielles en circulation, sur la base de la valeur des actions converties.
  • Rachat d’actions : Au cours du deuxième trimestre 2018, l’Entreprise a acheté 768 693 actions. Le nombre total d’actions rachetées dans le cadre du programme de rachat d’actions de l’Entreprise s’élève à 1 043 497 au total depuis le lancement du programme.

Bilan et liquidité

Au 30 juin 2018, les liquidités totales d’Exela s’élevaient à 139,7 millions de dollars, soit 60,3 (1) millions de dollars de trésorerie excluant les liquidités soumises à restrictions, et une facilité de crédit renouvelable non utilisée de 100 millions de dollars, dont 20,6 millions réservés aux lettres de crédit. La dette nette totale était de 1,343 milliard de dollars.

(1) – La trésorerie, les équivalents de trésorerie et la trésorerie affectée totalisent 86,9 millions de dollars, moins 26,6 millions de dollars de trésorerie affectée qui fait l’objet de restrictions légales au 30 juin 2018.

Réaffirme les orientations pour 2018 et à long terme

Orientation 2018

Le chiffre d’affaires se situe entre 1,55 et 1,58 milliard de dollars, soit une croissance annuelle de 6,5 % à 8,5 % sur une base pro forma.
Le BAIIA ajusté se situe entre 295 millions de dollars à 310 millions de dollars, soit une croissance sur douze mois de 20 % à 26 % sur une base pro forma.
BAIIA rajusté compris entre 330 millions de dollars et 355 millions de dollars.
Les prévisions incluent des économies de l’ordre de 40 à 45 millions de dollars en 2018, le reste devant être atteint au-delà de 2018.
Orientation à long terme

  • Croissance du chiffre d’affaires de l’ordre de 3 % à 4 %
  • Marge opérationnelle du BAIIA ajusté entre 22 % et 23 %
  • Marge de trésorerie disponible entre 19 % et 20 %

Les indications sont basées sur une devise constante.

Note sur les perspectives : L’entreprise n’a pas prévu de bénéfice net/(perte) prévisionnel en raison de la forte variabilité et de la difficulté à prévoir certains éléments ayant une incidence sur le résultat net (selon les PCGR). Le BAIIA ajusté ne doit pas être utilisé pour prédire le résultat net, car la différence entre les deux mesures est variable.

Le BAIIA rajusté tient compte des acquisitions historiques et d’autres initiatives de réduction des coûts comme si elles avaient été incluses dans les informations financières depuis le début de chaque période présentée.

La marge de flux de trésorerie disponible est définie comme le BAIIA ajusté, moins les dépenses en capital (supposées correspondre à 3 % du chiffre d’affaires), divisé par le chiffre d’affaires.
Les prévisions ci-dessus sont basées sur les résultats du deuxième trimestre 2018.
Veuillez vous reporter aux annexes pour les réconciliations. Les chiffres peuvent ne pas correspondre au total en raison de l’arrondissement.

Conférence téléphonique et webdiffusion audio sur les résultats
Exela tiendra une conférence téléphonique pour commenter ses résultats financiers du deuxième trimestre 2018 aujourd’hui à 17h00 EDT. Pour accéder à cet appel, composez le 800-860-2442 ou le + 412-858-4600 (international). Une retransmission de cette conférence téléphonique sera disponible jusqu’au 16 août 2018 au 877-344-7529 ou au +1-412-317-0088 (international). Le code de retransmission est le 10121267. Une retransmission en direct de cette conférence téléphonique sera disponible sur la page « Investisseurs » du site Web de l’entreprise. (www.exelatech.com). Une présentation de diapositives supplémentaire accompagnant cet appel et la diffusion Web sont disponibles sur le site Web des relations avec les investisseurs (http://investors.exelatech.com) et restera disponible après l’appel. Exela a également publié des informations financières historiques supplémentaires concernant SourceHOV et de manière combinée sur son site Web consacré aux relations avec les investisseurs, (http://investors.exelatech.com).

A propos d’Exela:

Exela Technologies, Inc. («Exela») est l’un des plus grands fournisseurs mondiaux d’automatisation des processus métier (« BPA ») qui combine des logiciels et des services métiers référents s’appuyant sur des décennies d’expérience. Notre suite de solutions d’automatisation des processus métier (BPA) est déployée dans les secteurs de la banque, de la santé, de l’assurance et dans d’autres secteurs pour prendre en charge les environnements critiques. Exela est leader dans l’automatisation des processus, l’automatisation cognitive autonome ou non, les salles de courrier numériques, les documents imprimés et le traitement des paiements avec des déploiements dans le monde entier.

Exela s’associe avec ses clients pour améliorer l’expérience utilisateur et la qualité grâce à l’efficacité opérationnelle. Exela sert plus de 3 700 clients dans plus de 50 pays, grâce à un modèle de prestations de services mondial, sécurisé et compatible avec le cloud. Nous comptons 22 000 employés situés en Amérique, Europe et Asie. Notre liste de clients comprend 60% de Fortune® 100, ainsi que plusieurs des plus grandes chaînes de magasins de détail, banques, cabinets d’avocats, fournisseurs et organismes payeurs de services de soins de santé et sociétés de télécommunications. Pour savoir plus www.exelatech.com

Suivez Exela sur Twitter : https://twitter.com/exelatech

Suivez Exela sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/11174620/

 

À propos des mesures financières non conformes aux PCGR

Ce communiqué de presse inclut le BAIIA, le BAIIA ajusté, le BAIIA rajusté et la marge de flux de trésorerie disponible, qui constituent tous une mesure financière non préparée conformément aux principes comptables généralement reconnus des États-Unis (« PCGR »). Exela estime que la présentation de ces mesures financières non définies par les PCGR fournira aux investisseurs des informations utiles pour l’évaluation de notre performance financière, de nos résultats d’exploitation et de nos liquidités, et leur permettra de mieux comprendre les tendances de nos activités et de mieux comprendre et comparer nos résultats. Le conseil d’administration et la direction d’Exela utilisent le BAIIA, le BAIIA ajusté, le BAIIA rajusté et la marge de flux de trésorerie disponible pour évaluer la performance financière d’Exela, car cela leur permet de comparer la performance opérationnelle d’Exela de manière cohérente sur plusieurs périodes en éliminant les effets de la structure du capital d’Exela (tels que les divers niveaux d’endettement et d’intérêts débiteurs, ainsi que les coûts de transaction résultant du regroupement d’entreprises et d’autres activités du même type fondées sur les marchés financiers). Le BAIIA ajusté et le BAIIA rajusté visent également à éliminer les effets de l’intégration et les coûts associés pour réaliser les économies, toute réduction attendue des charges d’exploitation due au regroupement d’entreprises, la base des actifs (tels que les amortissements) et d’autres éléments non courants similaires indépendants de la volonté de notre équipe de direction. Le carnet de commandes est une mesure de la valeur totale estimée en dollars des services qu’Exela devrait fournir à ses clients selon les conditions contractuelles existantes. Le carnet de commandes est considéré comme une mesure financière non conforme aux PCGR, telle que définie par le règlement G de la SEC. Les estimations des résultats financiers futurs sont par nature peu fiables. Notre méthodologie pour déterminer le carnet de commandes peut ne pas être comparable aux méthodologies utilisées par d’autres. Exela ne considère pas ces mesures non définies par les PCGR de manière isolée, ni comme une solution de rechange aux mesures de liquidité ou aux mesures financières définies conformément aux PCGR. L’une des limites de ces mesures financières non définies par les PCGR est qu’elles excluent les charges et produits importants devant être comptabilisés dans les états financiers d’Exela. En outre, elles sont soumises à des limitations inhérentes, car elles reflètent l’exercice de jugements de la part de la direction
quant aux charges et produits exclus ou inclus dans la détermination de ces mesures financières non définies par les PCGR. Par conséquent, la base de présentation de ces mesures pourrait ne pas être comparable aux mesures similaires utilisées par d’autres entreprises. Ces mesures financières non définies par les PCGR ne doivent pas nécessairement être appliquées de manière uniforme, elles ne sont pas auditées et ne doivent pas être considérées de manière isolée, ni comme des substituts des résultats préparés conformément aux PCGR. La perte nette est la mesure conforme aux PCGR la plus directement comparable aux mesures non conformes aux PCGR présentées ici. Pour un rapprochement des mesures PCGR comparables avec ces mesures financières non définies par les PCGR, voir les annexes du présent communiqué. Les charges d’optimisation et de restructuration et les ajustements de fusion sont principalement liés à la mise en œuvre d’actions et d’initiatives stratégiques liées au regroupement d’entreprises. Tous ces coûts sont variables et dépendent de la nature des actions mises en œuvre et peuvent varier considérablement en fonction des besoins de l’entreprise. Par conséquent, en raison de cette variabilité importante, nous excluons ces charges, car nous ne pensons pas qu’elles reflètent réellement notre performance opérationnelle passée, présente ou future.

Déclarations prospectives

Certaines déclarations incluses dans ce communiqué de presse ne sont pas des faits historiques mais sont des déclarations prospectives visant les dispositifs aux règles d’exonération selon le Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des Etats Unis d’Amérique. Les déclarations prospectives sont généralement accompagnées de termes tels que « pourrait », « devrait », « concevoir », « envisager », « anticiper », « croire », « estimer », « prédire », « potentiel », « sembler », « chercher », « continuer », « futur », verbes au futur, « s’attendre à », « perspective », ou d’autres mots similaires, phrases ou expressions. Ces déclarations prospectives incluent des déclarations en rapport avec notre industrie, des évènements futurs, des résultats d’un futur anticipé ou estimé et tirent avantage de la transaction de juillet 2017 entre Exela Technologies, Inc., SourceHOV Holdings, Inc., et Novitex Holdings, Inc. (incluant les transactions en question, le « Regroupement d’Affaire ») des opportunités futures pour la société regroupée et d’autres déclarations qui ne sont pas des faits historiques. Ces déclarations sont basées sur les attentes actuelles de la direction d’Exela et ne sont pas des prédictions de résultats réels. Ces déclarations sont sujettes à un nombre de risques et d’incertitudes en ce qui concerne l’activité d’Exela, et les résultats réels peuvent différer en réalité. Ces risques et incertitudes incluent, mais ne s’y limitent pas, des changements dans l’environnement commercial dans lequel Exela exerce ses activités et les conditions générales politiques, administratives, économiques, financières dans lesquelles Exela mène son activité ; des changements dans les taxes, les lois gouvernementales, et régulations ; les produits concurrentiels et les prix ; les échecs à réaliser les bénéfices anticipés du Regroupement d’Affaire comprenant, en tant que résultat, un délai ou des difficultés à intégrer l’activité commerciale de SourceHOV et Novitex ou l’incapacité à réaliser le montant espéré et le temps passé à des économies de coûts et des synergies résultant du Regroupement d’Affaire ; et ces facteurs sont évoqués sous le titre « Facteurs de Risques » dans la Déclaration de Procuration en date du 26 juin 2017 (La « Déclaration de Procuration ») et les rapports ultérieurs déposés à la Securities and Exchange Commission (« SEC »). De plus, les déclarations prospectives alimentent les attentes d’Exela, les plans ou prévisions d’évènements futurs et visions à la date de cette communication. L’anticipation d’Exela des évènements ultérieurs et développements contribuera à des lignes directrices de changement. Ces déclarations prospectives ne doivent pas être considérées comme des points de vue d’Exela pour toute date ultérieure à la date de ce communiqué de presse.

 

3-ExelaTechnologies_resultats_du_deuxieme_trimestre_2018.pdf (un téléchargement)